Un potager en carrés

  ESPACES :
  TECHNIQUE : ,

Après deux années de déboires au potager, nous avons constaté que le sol du jardin n'était pas adapté. Il s'agissait d'une ancienne cour en graviers sur laquelle l'herbe avait fini par repousser. Sous les graviers, nous sommes tombés sur une dalle en béton. L'implantation d'un potager allait s'avérer compliquée !
Pour améliorer le sol et le rendre suffisamment riche pour un potager, nous avons hésité entre une lasagne et des carrés potager. Nous avons finalement opté pour les carrés pour leur côté esthétique.

PIERREFONDS (60350)

PREMIER ESSAI... PREMIER ÉCHEC !

Lorsque nous sommes arrivés dans cette maison, nous avons rapidement souhaité créer un espace pour faire un potager. Nous avons donc préparé une partie du terrain pour y planter : des tomates, des oignons, des carottes, des courgettes et des potimarrons. L'espace était petit, mais suffisant pour se lancer.
Rien n'a fonctionné... Les oignons n'ont jamais grossi, les carottes n'ont pas poussé, les tomates ont dépéri, les courgettes ont refusé de grandir... seul les potimarrons ont daigné donner quelques courges, pas bien grosses.


DEUXIÈME ESSAI... ET TOUJOURS UN ÉCHEC !

Fasse à cet échec cuisant, nous n'avons pas renoncé, mais nous avons apporté quelques changements l'année suivante. Nous avons réaliser un paillage de cartons à l'automne sur lequel nous avons posé de la tonte de pelouse et un peu de compost pour protéger et enrichir la terre. Au printemps, nous avons planté les mêmes choses que l'année précédente en faisant une rotation des cultures. Malheureusement, l'échec fut identique !


MAIS POURQUOI ÇA NE FONCTIONNE PAS ?

Nous avons donc entrepris de sonder le sol pour voir ce qui clochait sur cette parcelle. Et c'est là que nous sommes tombés sur de très nombreux graviers et encore un peu plus bas, sur une dalle en béton. Effectivement, dans ces conditions, le potager allait forcément avoir du mal à se mettre en place.
Nous avons donc cherché des moyens pour enrichir la terre et apporter le substrat nécessaire à un potager en forme. Nous avons beaucoup hésité entre plusieurs techniques : lasagnes, buttes ou carrés potagers. Nous avons opté pour les carrés potager pour leur côté esthétique et pour la circulation qu'ils permettaient dans le potager à partir du moment où on les plaçait en quinconce.


INSTALLATION DES CARRÉS POTAGER

Pour commencer, nous avons donc installé 3 carrés (2 grands et un petit), nous disant que si cela fonctionnait bien, nous pourrions en ajouter par la suite. Nous avons "rempli" ces carrés un peu comme des lasagnes ou des buttes de permaculture. Nous les avons posés dans le jardin à l'automne et pendant tout l'hiver, nous avons mis nos épluchures normalement destinées au compost dedans. Vers la fin de l'hiver, nous avons ajouté des branchages. Au printemps, nous avons mis les premières tontes de pelouses que nous avons ensuite recouvert par du compost offert par notre déchetterie.


PREMIÈRES PLANTATIONS DANS LES CARRÉS

Vint l'heure des plantations. Dans un carré nous avons mis 9 plants de tomates (tomates cerises, et grosses tomates). Dans un autre carré nous avons mis les cucurbitacées (courgettes rondes et allongées, jaunes et vertes, potimarron et butternut). Dans le dernier carré, nous avons mis des légumes feuilles (salades et épinards). Le jardin a été très productif, un vrai succès ! Nous nous sommes régalés tout l'été !!
Cette expérience réussie nous a donné envie d'aller plus loin dans le jardinage naturel. Nous avons donc mis en place un certain nombre de choses pour favoriser la biodiversité et l'implantation des auxiliaires (abris à perce-oreilles, morceau de bois percé, bandes fleuries en végétation spontanée et mellifère, ...).


DEUXIÈME ANNÉE POUR LES CARRÉS

Cette année, nous avons recommencé en opérant une rotation partielle des cultures. Nous avons laissé les tomates à la même place car il semblerait qu'elles aiment rester toujours au même endroit. Nous avons seulement mis des haricots et des carottes à la place des cucurbitacées et des courgettes et potimarrons à la place des salades. Tous les légumes se portent bien (sauf les épinards qui ont refusé de pousser pour une raison encore mystérieuse).
Nous avons décidé de pailler (paille de chanvre) les carrés ce que nous n'avions pas fait l'année dernière. Le proverbe est vrai : un paillage vaut deux arrosages, voire même plus ! Alors que nous trouvions les carrés très consommateurs en eau l'année dernière, ce n'est plus du tout le cas cette année. Le paillage, combiné à la structuration progressive du sol dans les carrés que nous amendons régulièrement et qui se mélange avec le travail des vers de terre donne de très bons résultats. En un mois, les tomates n'ont été arrosées qu'une seule fois !

PUBLICATIONS

Utiliser des paillages

Jardiner sans pesticides : la pratique des méthodes naturelles au jardin

Les légumes faciles à cultiver

map
person_img

URCPIE de Picardie

Union Régionale des Centres Permanents d'Initiatives pour l'Environnement Tel : 03 23 80 03 02

Vous souhaitez valoriser une initiative sur votre territoire ? Vous avez une ressource à nous suggérer ou une date intéressante à partager ? N'hésitez pas à nous contacter !


Vous pouvez télécharger notre Fiche Initiative vous permettant de témoigner d'une expérience ou de décrire une action. Vous pourrez ensuite la joindre dans le formulaire de droite. Si vous joignez des images, mettez le tout dans un fichier archive ZIP. Merci !

CONTACT

© 2016 / URCPIE DE PICARDIE - Siège social : 32 route d'Amiens - 80480 DURY
Adresse de Correspondance : 33 rue des Victimes de Comportet - 02000 MERLIEUX-ET-FOUQUEROLLES / Tel : 03.23.80.03.02